CDA | ACD

Conseil National 2019-2020

Le Conseil national et l'equipe de l'ACD tient à remercier les administratrices sortantes: Ann Kipling Brown, Peggy Reddin, Vivine Scarlett et Brandy Leary. Nous les remercions toutes pour leurs avis judicieux, leur disponibilité et leur dévouement en vue d’améliorer le secteur national de la danse. Nous nous réjouissons à l’idée de continuer de travailler avec elles à d’autres titres au sein du monde de la danse au Canada.

Présidente

Présidente du comité permanent des compagnies de danse

Fannie Bellefeuille
Directrice générale, RUBBERBAND
Montreal, Québec 

Depuis 2010, Fannie Bellefeuille évolue au sein du RUBBERBAND. Prenant en charge la direction administrative de la compagnie à son arrivée, elle est promue au titre de directrice générale en 2015. Diplômée en théâtre de l’UQAM en 2004, elle s’oriente vers une carrière en administration des arts en fondant et dirigeant sa compagnie de théâtre, le Collectif Ikaria. Elle obtient ensuite un DESS en gestion d’organismes culturels à HEC Montréal suivi d’une maîtrise dans le même domaine et d’un certificat en gestion philanthropique à l’Université de Montréal, entamé en 2018. Parallèlement à ses activités administratives, Fannie interprète des rôles à la scène et à la télévision depuis 1992 et écrit et produit plusieurs pièces de théâtre ainsi que deux courts métrages. Son travail lui vaut divers honneurs, dont l’obtention du prestigieux programme de Fellowship de l’ISPA (2013 à 2015) ainsi que la bourse Raymond Blais pour l’écriture de Stockholm, la nuit (2007), entre autres. De plus, Bellefeuille se fait un devoir de redonner à la communauté artistique en accompagnant les compagnies émergentes à titre de mentor et en siégeant comme jury pour différents comités des conseils des arts. En 2012, elle rejoint le conseil d’administration du Regroupement québécois de la danse, puis y occupe le poste de trésorière à partir de 2013, en plus d’être membre du Finance Committee de l’ISPA. 

Vice Président

Président du comité permanent des compagnies de ballet
Barry Hughson

Directeur général, National Ballet of Canada
Toronto, Ontario

Barry Hughson est devenu directeur général du Ballet national du Canada en 2014. La troupe est depuis en période de croissance accélérée sur les plans artistique et financier, ainsi qu'en ce qui concerne l'engagement communautaire et le rayonnement à l'étranger, comme en font foi les tournées au Lincoln Center de New York, au Théâtre des Champs Elysées à Paris et aux théâtres Mariinsky et Stanislavsky en Russie.

M. Hughson a débuté comme danseur au Washington (DC) Ballet; il s'est exécuté dans des répertoires classique et contemporain au Kennedy Center et en tournée à l'étranger. Au cours des 25 dernières années, il a été cadre supérieur au Connecticut’s Warner Theatre, au Complexions Contemporary Ballet de New York City, au New Jersey’s American Repertory Ballet, au Atlanta Ballet, au Boston Ballet et au Ballet national du Canada.

Comme défenseur des arts, consultant et enseignant, monsieur Hughson a enseigné et donné des conférences aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il est le vice-président de Dance/USA, le plus grand organisme de services pour la danse professionnelle en Amérique du Nord. Il est membre fondateur du National Leadership Council for Dance de Dance/USA. Il a aussi agi comme mentor au sein de l’Institute for Leadership Training. En janvier 2015, M. Hughson a dirigé, en partenariat avec Dance/USA, la toute première réunion rassemblant pendant deux jours au Covent Garden, à Londres, 22 chefs de file de la danse de neuf pays de l’Amérique du Nord et d’Europe. Il siège au Vice-Président de l’Assemblé canadienne de la danse et au Comité organisateur du Sommet canadien des arts. Monsieur Hughson a commencé sa carrière comme danseur avec le Washington (DC) Ballet, participant à des prestations dans ses répertoires classique et contemporain au Kennedy Center, ainsi qu’en tournées à travers le monde.

Trésoriere 

Susan Chalmers-Gauvin
Directrice générale, Atlantic Ballet Atlantique Canada 
Moncton, Nouvea-Brunswick

Susan Chalmers-Gauvin est cofondatrice et directrice générale du Ballet Atlantique Canada. Leader axée sur les résultats, elle possède plus de vingt ans d'expérience en gestion, en planification stratégique, en action communautaire et en développement de programmes.  Elle a occupé des postes de direction dans le secteur de la santé et a été conseillère stratégique auprès des Première nations.

Madame Chalmers-Gauvin est responsable du développement stratégique, organisationnel et financier du Ballet-Théâtre atlantique Canada depuis sa fondation en 2001.  Elle a guidé l'entreprise alors qu'elle démarrait tout juste ; de nos jours, le Ballet Atlantique Canada possède la réputation enviable de compagnie de tournée internationale et de carrefour de l'innovation dans les arts et la mobilisation du grand public.  Susan Chalmers-Gauvin est convaincue du rôle critique des arts pour la mobilisation des collectivités en faveur de l'apprentissage créatif.  Elle a d'ailleurs établi des partenariats faisant intervenir diverses disciplines dont l'éducation, la santé, les TIC et le secteur social.  Elle a été reçue au sein de l'Ordre du Nouveau-Brunswick en 2017. Elle a été récompensée par le prix des 50 meilleurs PDG pour la région de l'Atlantique du Canada, le prix des 100 femmes les plus influentes au Canada et le prix du réseau des femmes dirigeantes (WXN). Elle est aussi titulaire d'un doctorat honorifique en lettres de l'Université du Nouveau-Brunswick et a reçu le prix Femmes de distinction du YWCA.

Président(e)s des conseils permanents - Membres nommés 

Président du comité soutien logistique
Kim-Sanh Châu 

Codirectrice artistique & générale, Studio 303
Montréal, Québec 

Kim-Sanh Châu est une artiste en danse contemporaine vietnamo-française, établie à Montréal. Formée en danse à Paris 8 (France) et à l'UQAM (Montréal), elle détient aussi une maîtrise en finances (ACU en Australie, Aarhus University au Danemark et Harvard aux É.-U.). Ses pièces chorégraphiques ont été présentées localement à l’Arsenal, à Tangente, à MAI et aux festivals Accès Asie et Quartiers Danses, ainsi qu’à l’étranger au SIDance-HOTPOT, au festival Sejong (Corée), au festival Europe Meets Asia in Contemporary Dance, au festival Krossing Over Art (Vietnam), à Dancebox et au RAW Art Space (Malaisie). Madame Châu est aussi réalisatrice en vidéodanse. Son travail, principalement collaboratif, a été présenté en Allemagne, au Canada, en Colombie, en France, en Italie et au Vietnam. En 2017, elle a reçu le Prix de la meilleure réalisatrice au festival Quartiers Danses avec Inner Smoke. Enfin, Madame Châu est codirectrice artistique et générale du Studio 303.

Présidente du comité de Formation et éducation / Recherche et publication
Michèle Moss
Professeure agrégée, danse, Université de Calgary
Michèle Moss, titulaire d’un baccalauréat en éducation et d’une maîtrise en arts, est danseuse, chorégraphe, chercheure et éducatrice communautaire. Citoyenne du monde selon ses propres mots, elle est née au Royaume-Uni de parents britanno-jamaicains, a été élevée à Montréal, est résidente de Calgary depuis 1978 et aussi globe-trotter à la recherche du point de vue idéal à partir duquel étudier la danse et le monde de la danse. C’est au Royaume-Uni que Michèle a commencé toute petite la danse à claquettes ; elle a ensuite eu la chance d’étudier au Negro Community Centre (Centre communautaire noir) de Montréal. Elle est présentement professeure agrégée et présidente de la section de la danse à l’école des arts de la création et de la scène de l’Université de Calgary – elle se spécialise en pédagogie, en pratiques de la danse internationale et en ballet-jazz. Elle se passionne pour son travail en enseignement, en recherche et en chorégraphie à l’Université de Calgary, et pour les commissions locales et internationales qu’elle reçoit, l’enseignement à l’étranger et les nombreuses occasions de mener de la recherche ethnographique sur le terrain.

Michèle est cofondatrice de la troupe et école de ballet-jazz communautaire Decidedly Jazz Danceworks (DJD) à Calgary, en Alberta. Elle a mené une carrière sur scène avec la troupe et créé des oeuvres à partir de 1986, la dernière remontant à 2017. Le Conseil des arts du Canada, la Fondation de l’Alberta pour les arts, Patrimoine canadien ainsi que de nombreuses subventions de recherche de l’Université de Calgary viennent soutenir son travail de chorégraphe. Madame Moss a longtemps été administratrice au conseil de la Société des études canadiennes en danse et est ravie de pouvoir faire profiter l’Assemblée canadienne de la danse de ses vastes connaissances dans le domaine. Elle continue de siéger à des groupes de travail sur l’équité et la diversité au Canada et aux États-Unis. Elle est fière de son travail de mentorat et conseille des artistes et des éducateurs de la danse à Calgary à titre officiel et non officiel.

Les présidentes des consultants et pigistes

Spirit Synott (partagé avec Rachel da Silveira Gorman)
actrice, danseuse, et visualiste
Toronto, ON

Spirit Synott est une actrice, danseuse et visualiste dont l’œuvre interculturelle novatrice fait intervenir nos différences et notre individualité, ainsi que nos points communs. En tant qu’actrice, Spirit a figuré dans la série Degrassi et le court-métrage de Jani Lauzon Just One Word, dont la première a eu lieu au festival du film ImagineNATIVE de 2017. Spirit s’est produite dans des films tels que Hearts of Tango et In Search of Joy. En 2017, elle s'est exécutée notamment à une activité-bénéfice dans le cadre des Jeux Invictus et lors du festival du film latino-américain de Toronto. En 2018, elle a été chargée de contribuer, comme personneressource, à des séances de formation destinées aux participants du programme coopératif en arts du CSDT ; elle aussi été engagée dans l’équipe de PVD (Porch View Dances) comme assistante ou directrice répétitrice et doublure pour le groupe « ec-co-sys-tem ». En 2014, Spirit a été artiste-résidente du programme de danse de l’université Ryerson, où elle a facilité la chorégraphie d’une œuvre et son exécution par des étudiants en danse de deuxième année pour la semaine de la justice sociale. En 2009, Spirit s’est produite lors de la célébration du relais de la flamme olympique à Toronto. Spirit a travaillé comme danseuse avec le Debajehmujig Theatre Group (danse-théâtre autochtone), Lisandro Gomez (tango argentin), Rachel Gorman (danse-théâtre contemporaine), Anthony Guerra (folk africain et antillais), MUUVE (danse en fauteuil roulant), l’OMO Dance Company (ballet moderne), Almond Small (danse moderne) et Ronald Taylor et Canboulay (danse moderne africaine et antillaise). Spirit a créé et exécuté un grand nombre de solos, ainsi que des duos avec Perry Augustine et Aaron Water. Sa vaste formation artistique multidisciplinaire comprend une maîtrise en conception inclusive et un diplôme d’associée de l’Université de l’École d'art et de design de l'Ontario. Spirit a étudié l’art dramatique au Actors Equity Showcase, à la Toronto Theatre Alliance, à la Actors’ Co-op et chez Sears & Switzer, et la danse chez Debbie Wilson. Elle a fait partie du comité sur la diversité et a été élue au conseil d’administration de l’ACTRA (Alliance des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio). En 2014, Spirit a reçu le prix Carol McGregor du Congrès du travail du Canada pour son militantisme en matière de droits des personnes handicapées. 

Rachel da Silveira Gorman, PhD  (partagé avec Spirit Synott)
Professeure agrégée et directrice du programme d’études supérieures, York University
Toronto, ON

Rachel da Silva Gorman est professeure agrégée et directrice du programme d’études supérieures critiques sur la situation des personnes handicapées de l’université York ; elle travaille aussi comme artiste dans les domaines de la danse-théâtre, des spectacles et de la direction d’expositions. Le processus de recherche et de création de Mme da Silva Gorman fait appel à la théorie et aux méthodes des beaux-arts, des études culturelles et des sciences sociales, et se focalise sur les mouvements sociaux transnationaux, l’esthétique anticoloniale, la théorie antiraciste sur les personnes handicapées et les critiques de l’idéologie. Ses écrits ont été publiés dans Auto|Biography Studies, American Quarterly, Somatechnics, thirdspace et le Journal of Literary and Cultural Disability Studies. Mme da Silva Gorman a créé et chorégraphié 14 productions in situ et de danse-théâtre, dont dix ont été reprises ou présentées à des festivals. Sa production de danse-théâtre Waking the Living est « un rappel troublant et captivant à la réalité », et son œuvre in situ Passing Dark est « un voyage mélancolique d’une tristesse intense », selon Paula Citron du Globe and Mail. Elle a été directrice du mouvement pour plusieurs solistes et collectifs du théâtre, et elle enseigne la démarche chorégraphique dans les milieux artistiques de personnes handicapées, de « BIPOC » (noirs, autochtones et personnes de couleur) et d’homosexuels. Depuis 2009, elle est membre du comité des conservateurs à A Space Gallery à Toronto, où elle a organisé quatre expositions et participé à la planification de six expositions par an. En 2017, elle a reçu une subvention du Conseil des arts du Canada pour un projet de recherche et de création axé sur le spectacle, Year Five of the Revolution.

Membres a titre personnel

Tatum Wildeman
Artiste indépendante en danse contemporaine et directrice artistique – The Saskatchewan Dance Project
Saskatoon, SK

Tatum Wildeman est une artiste indépendante en danse contemporaine et directrice artistique du Saskatchewan Dance Project. Elle s’occupe de formation en danse professionnelle et de la promotion d’occasions pour les danseurs de la Saskatchewan. Tatum fait la promotion de la pratique sécuritaire de la danse et est en train de terminer son certificat de Safe in Dance International par l’intermédiaire de Healthy Dancer Canada. Tatum consacre aussi de son temps à diffuser des programmes de danse axés sur le bien-être mental des jeunes Autochtones qui habitent sur des réserves et travaille présentement avec la collectivité de Wollaston Lake à établir et à offrir un programme de danse permanent. Tatum est infirmière autorisée et étudie aussi en vue d’obtenir une maîtrise en soins infirmiers de l’Université de Saskatchewan ; elle s’attache dans ce contexte au recours à la danse pour améliorer la santé mentale des jeunes Autochtones dans le nord de la Saskatchewan. Tatum se passionne pour la danse comme moyen thérapeutique en santé mentale et fait la promotion de la sécurité en danse au profit des danseurs professionnels indépendants.

Harmanie Rose
Associate Artist/Teaching Assistant
All Bodies Dance

Harmanie Rose est une artiste de la danse en situation de handicap qui habite et travaille dans le territoire souverain des nations musqueam, sḵwx̱wú7mesh et tsleil-waututh. Elle s’intéresse plus particulièrement aux possibilités chorégraphiques du corps handicapé en danse. Harmanie a cofondé iDance à Edmonton en 2009 comme moyen de susciter des occasions d’apprentissage permanent et de prestations en danse pour les personnes ayant ou non un handicap. Depuis 2014, Harmanie travaille comme artiste-interprète, chorégraphe et animatrice du All Bodies Dance Project. Elle est ravie de pouvoir coanimer le Ready Dance Youth Project avec Danielle Wensley. Elle a monté quatre oeuvres extérieures propres à un site donné pour le Vines Art Festival et a été une tête d’affiche du court métrage Inclinations de la danseuse de renommée internationale Alice Sheppard. Harmanie a participaté au laboratoire inaugural de la danse en situation de handicap de l’UCLA, qui vise à répondre aux questions liées à la culture et à l’esthétique de la danse avec un handicap. En mai 2020, un article de The Dance Current était consacré à Harmanie. Harmanie vient de se joindre au conseil d’administration de CRIPSiE à Edmonton et au collectif InterdepenDance des artistes de la danse en situation de handicap en Colombie-Britannique. Elle se réjouit à l’idée de participer à la discussion sur la décolonisation de l’idée même de la danse et de ce qu’elle peut être.

Cliff Le Jeune
Directeur général, Dance Nova Scotia
Halifax, Nova Scotia

Cliff Le Jeune est actuellement le directeur général de Dance Nova Scotia. Il est un pilier de la vie culturelle des Maritimes depuis plus de 35 ans, comme comédien, chanteur, danseur, metteur en scène, chorégraphe et enseignant/formateur. Il fut pendant cinq ans le directeur artistique du Stephenville Theatre Festival de Terre-Neuve. Il fut le fondateur et danseur principal du Nova Dance Theatre d’Halifax, ainsi que partenaire de la danseuse et chorégraphe indépendante Leica Hardy. Comme comédien, il a participé à de nombreuses productions musicales, classiques et contemporaines partout au pays et créé de nombreux rôles dans des comédies musicales canadiennes originales. Comme artiste de variétés, Cliff a acquis une réputation internationale, notamment à cause de ses interprétations des chansons de Leonard Cohen. Il a présenté un concert sur les ondes de CBC en 2005 avec le Blue Engine String Quartet d’Halifax. Il a aussi enregistré un CD rassemblant des chansons de Cohen, intitulé If It Be Your Will, que Leonard Cohen a reçu comme un « un cadeau sublime », selon ses propres mots. En 2014, il quitte la scène pour assumer l’intérim à la direction générale à la Dance Nova Scotia, pour en devenir officiellement le directeur général, le 1er juin 2015. Il siège aux conseils d'administration du Kinetic Studio, du Kazan Co-Op Theatre, de la LPAS (Link Performing Arts Society) et des Fédérations culturelles de Nouvelle-Écosse.. « La danse appartient à tout le monde. Mon but est de faire de cette affirmation une réalité. De la maternelle à l’âge d’or, nous pouvons tous profiter du bonheur qu’offre la danse. Voilà ma mission comme directeur général.»

Michelle Olson
Directrice artistique , Raven Spirit Dance
Vancouver, British Colombia

Michelle Olson est membre de la Première nation Tr’ondëk Hwëch’in et directrice artistique de la troupe Raven Spirit Dance. Elle a étudié la danse et l’art du spectacle à l’Université de New Mexico, au programme des arts autochtones du Banff Centre et a été membre du programme Ensemble de Full Circle First Nations Performance. Michelle travaille dans les milieux de la danse, du théâtre et de l’opéra comme chorégraphe, artiste et répétitrice. Les oeuvres auxquelles elle est associée ont été présentées sur scène partout au Canada : Gathering Light (Raven Spirit Dance), La flûte enchantée de Mozart (Vancouver Opera), The Ecstasy of Rita Joe (Western Canada Theatre / Centre national des arts), Death of a Chief (Native Earth Performing Arts / Centre national des arts). Elle est lauréate du tout premier prix de chorégraphie du Festival international de danse de Vancouver. Elle est analyste agréée du mouvement dansé de Laban/Bartenieff and Somatic Studies Canada, et enseigne présentement au Studio 58 de Langara.

David Kim Warburton (김모세)
Directeur general, Royal Winnipeg Ballet (RWB)
Winnipeg, Manitoba

David Kim Warburton (김모세) est directeur des tournées et de l’expansion du Royal Winnipeg Ballet (RWB), la toute première grande troupe de ballet au Canada. Il est chargé de la stratégie et du secteur des tournées de la compagnie, de l’engagement des artistes invités et des événements spéciaux. Il est président du Comité des spectacles, et responsable de l’élaboration de toutes les saisons, des tournées et de tous les autres projets. À titre de cadre supérieur, il s’occupe directement des affaires courantes, des relations gouvernementales, de l’expansion d’entreprise, de la planification et du renouvellement stratégiques, des négociations collectives, des budgets et des questions de politique interne.

M. Warburton représente le RWB au sein du Comité mixte Canada-Chine sur la culture, de la International Society for the Performing Arts (ISPA), de l’Association of Performing Arts Presenters (APAP) et de Dance/USA. En 2018, il a été choisi comme l’un des neuf chefs de file émergents pour l’Institut de formation en leadership de Dance/USA. Au sein du RWB, il a réussi à développer de nouveaux rapports et à en resserrer d’anciens avec des partenaires et des intervenants clés. Ce faisant, il a en effet obtenu pour la compagnie une croissance du nombre de spectacles et une intensification de sa présence à l’étranger. Il a aussi fait en sorte que le RWB augmente son soutien en faveur des artistes indépendants et d’autres institutions de la danse.

En 2018, M. Warburton a, au nom du RWB, signé l’Accord autochtone de Winnipeg, pour marquer l’engagement d’une durée minimale de trois ans de son organisme sur la voie de la réconciliation et une promesse de continuer de travailler au rapprochement des communautés. En consultation et en collaboration avec les aînés et chefs autochtones et métis, le Cercle autochtone du RWB a été établi en 2019.

Gouvernance

Le Conseil national est composé de 3 à 17 membres. Chacun des Conseils permanents existants est représenté par un administrateur, pour un nombre maximal de 10 représentants. Chacun de ces administrateurs est élu par les membres du Conseil permanent auquel il appartient. De plus, 7 administrateurs supplémentaires au maximum peuvent être élus par l’ensemble des membres de l’organisme, lors de l’Assemblée générale annuelle. Chaque administrateur doit être membre en règle de l’organisme ou d’un de ses organismes membres.

Les mandats à la présidence des Conseils permanents sont de trois ans, sauf en cas de vacance en cours de mandat. Le mandat des membres associés est d’un an, mais il peut être renouvelé, pour assurer un maximum de flexibilité dans la représentation. Le mandat maximum pour un membre du Conseil national est de six années consécutives.

Les membres désireux de se joindre à l’un de ces comités ou de proposer une personne pour le Conseil national doivent nous en informer le bureau à info@dancecanada.net

Canadian Dance Assembly
55 Mill Street, Suite 312
Case Goods Building #74
Toronto, ON M5A 3C4
Canada
Tel: 1.416.515.8444
Fax: 1.416.515.9444